Renaissance

Chers agrophiles de l’anthropocène,

Ahhhhh! ça y est !!! On est dans l’année d’après !!! Le loup est donc passé et ouf, il nous a recrachés. Pour ce qui est de 2017, le cru est excellent. Un temps de saison règne depuis la saint Sylvestre, avec une succession de périodes diurnes et nocturnes sans fautes.  Donc jusque là pas de panique. Si ça continue, on va finir par éprouver des étranges sensation d’optimisme. C’est dire!

En effet le gel devrait nous avoir débarrassé en grande partie des pucerons porteurs du virus de la mosaïque, vérole qui assomme les tomates, aubergines, poivrons, concombres, courgettes et épinards. En plus, la cristallisation de l’eau imbibée dans la terre lourde et harassée de 2016 est entrain de provoquer sa transformation en une myriade de petits grains de semoule qui vont accueillir en toute légèreté les poils absorbants qui tapissent les racines de vos aliments préférés. Pour eux c’est comme de passer d’une aire de pique nique de la N104 au capiton et dorures de son altesse à l’Élisée.

Du coup, lancés si ferroviairement dans cette nouvelle saison, on en oublierait presque que les paniers de printemps sont remplis en partie non négligeable avec des légumes produits en été et automne. Donc il nous faut encore gérer un stock de ville assiégée pour quelques temps…  Alors voilà, comme annoncé il y a deja un bail, nous supprimons une distribution: la dernière. On ne livre donc pas la semaine n°12 prévue au contrat. Cette saison 2016 se terminera les 15 mars pour certains et 17 mars pour les autres…

Mais revenons à nos moutons, vous l’aurez remarqué ces dernières semaines sont vraiment chiches (ça fait pas le pois). Le gel nous a empêché de cueillir poireaux et mâches; cela devrait aller mieux maintenant mais les réserves baissent drôlement. Sauf celles du radis noir!  Ouf! On espère que nos variations légumières/céréalières vous plaisent et vous permettent d’apprécier ces derniers paniers de legumes avec un peu plus d’enthousiasme qu’un spartiate aux Thermopyles. Qu’avez vous pensé du soja? La prochaine variation sera de l’épeautre en grain, commencez à chercher des recettes!

Pour le contrat AMAP qui suit on n’a rien changé, 47 semaines, 21€ par semaines, paiement en 1, 2 ou 12 fois… On vous espère nombreux enclin à vous engager à nouveau dans l’inconnu des légumes, même si Mad Max à coté c’est du pipi de chat compte tenu du changement climatique qui s’opère. N’oubliez pas de ramener vos contrats et chèques à nos vaillants référents qui s’occupent de collecter tout cela.

Pour ce qui est de la vente à la ferme, qui était devenue le temple de la consommation de masse cantonal – ce qui avait entrainé sa fermeture en septembre – nous allons la ré-ouvrir. Avec surtout des produits sec: farine, lentilles, soja, épeautres pour boulgours. Il y aura quelques légumes mais vraiment peu. Le petit commerce en a profité pour changer d’adresse, en s’établissant dans la grange d’à coté dans la même coure. La grange en question ne servira plus qu’à cette œuvre ce qui va nous permettre de l’enjoliver un peu au fil des semaines. Sinon, les horaires, qui étaient déjà bien ciblés, sont raccourcis: de 10H à 12H le samedi. La reprise est donc le samedi 11 février!

Bon, la factrice nous ayant apporté l’essentiel de notre commande de semences et les frimas semblant s’éloigner vers les contrées boréales, on vous laisse à vos songes et trépidations que nous vous souhaitons réjouissants pour cette révolution autour de notre cher bon vieux brulot.

bises

GAF

PS: on met des liens vers nos lesctures dans la rubrique partenaires du site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *