C’est beau les coquelicots mais ça se mange pas

Chers amis,

Cela faisait un trimestre qu’on n’avait pas donné de nouvelles ici…

Mais avant de commencer, à vos agendas !

*Ce Dimanche 2 juillet dès 9h : grand chantier collectif (oui bon, ce sera du désherbage hein !) : les oignons ont encore besoin de vous. Il faut dire que vous étiez peu nombreux les fois précédentes pour les aider à respirer… Du coup, si vous en (re)voulez, va falloir bouger !

* le prochain grand chantier collectif ce sera le 6 aout, réservez la date !

* méchoui à la ferme : le Week-end du 26/27 aout , on fête les 10ans du maraichage à Thénisy ! au programme (peut être) : méchoui , film docu, construction d’un four éphémère pour cuire vos pizza, promenades/visites ; ceux qui veulent ils campent. Un vrai programme sous peu !

*avant que vous demandiez, les premières tomates ne sont pas encore mures parce qu’on aime bien les faire comme ça et que c’est pour ça qu’elles sont si bonnes.

Et donc, les news

Il faut dire qu’on n’a quasiment pas eu à se plaindre. Du coup, l’inspiration… heureusement qu’une canicule en pleine sécheresse est arrivée sinon on aurait fini par fermer le site internet.

Pour vous resituer, après une saison 2016 de tous les records qui nous aura fait vaciller mais pas tomber, nous entamions le printemps 2017 avec un esprit méfiant, un tantinet revanchard, le tout doublé d’une hantise que ça recommence. Pour se rassurer, on a questionné les vieux et même les très vieux. Ils nous ont dit qu’il y avait eu l’année des Sylvains (une bestiole qui mange à notre place) et aussi 1947 la grande sécheresse que même 1976 était boueuse à coté. Mais 2016… celle-là, on pourra la ressortir au coin du feu pendant quelques décennies. Comme quoi, les vieux, c’était de la rigolade leur époque jadis! En tout cas, si nous avons réussi à franchir ce détroit, ce fut éminemment grâce à vous, qui mangez nos productions, qui nous encouragez, qui nous dites que ce qu’on fait est bien… Merci les gens !

En conséquence de quoi, la commande de semence s’est un peu adaptée à une succession d’années « cheloues » voire « reloues » comme on dit à la ville. Et arriva 2017. Pour nos dix ans de maraichage, Zeus a mis les petits plats dans les grands. La terre se travaille bien depuis le tout début de saison, grâce à l’hiver froid. Même la météo, d’ordinaire renfrognée, à eu le bon gout de ne pas s’éterniser sur de longues plages de sec ni d’humide…

Bon, on est du Montois (le sale caractère briard, la météo revêche de la haute marne et les mauvaises terres de l’Yonne) donc on ne s’est pas emballé. Mais ça a continué ! On ne pouvait plus se plaindre avec crédit… Bien entendu, on a quand même des déconvenues, par exemple la république ne veut pas payer les aides à la conversion en bio depuis mai 2015 et on ne trouve pas de gens expérimentés à embaucher (quoique, de ce coté là, le vent tourne aussi…), mais sinon, RAS…

Alors voilà, arriva ce qui devait arriver, nous avons de belles récoltes de légumes et si jamais les astres restent alignés, nous allons avoir une vraiment bonne raison de fêter tout ça le 26-27 aout ! Et oui, nous renouvelons le camping à la ferme avec son méchoui ! Le bestiau sera issu de chez la bergère Elise de Past’horizons. Jean Louis, comme en 2012, viendra cuire avec savoir faire la production de sa fille. Celles et ceux qui étaient là il y a 5 ans peuvent témoigner. Ca fait toujours du bien d’en parler.

Coté céréales, c’est un peu moins bien. Papi Pascal fait du bon boulot mais il ne fait pas pleuvoir quand il faut. On a des champs relativement peu enherbés, mais la canicule a largement entamé le potentiel des cultures qui étaient à un stade critique… en langage de paysan on appelle ça de l’échaudage… c’est quand les grains sont au stade « remplissage » et qu’un coup de chaud dessèche la plante… du coup ça rate. Trois semaines avant la moisson, ça a un coté irritant.

Mais bon, finalement, les orages (avant hier) se sont abattus sur ce microcosme en crise. 70 litres par m² sont tombés en un jour et demi. Voilà, c’est le climat moderne. La météo 3.0. Tout dans la finesse… Alors forcément on ne se plaint pas, on ne serait pas crédibles 😉

Petit Epeautre

A Dimanche

Plantation des celeris le 1er mai (du coup on fait bosser les gosses)

Bisous, bisous

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *